Réduire sa consommation d’énergie

La montée en flèche des prix de l’énergie se fait sentir partout dans l’économie, sur les routes comme à la maison. Il faut parier que cette augmentation se reflétera dans le coût d’à peu près tout ce que nous achetons. Où en êtes-vous et que faire pour réduire votre consommation d’énergie ?energie maison

Analysons d’abord votre foyer avant de vous proposer des mesures pratiques et économiques pour réduire votre consommation d’énergie. Non seulement économiserez-vous de l’argent, mais vous et vos enfants apprécierez ces ressources dont nous profitons tous, mais que nous tenons trop souvent pour acquises.

Bien comprendre

Où va votre argent ?

Savez-vous où va l’argent que vous dépensez en consommation d’énergie ? Dans plusieurs cas, un bon montant disparaît tout simplement « dans la brume » en passant, entre autres, par les fissures des portes et des fenêtres mal isolées. Les foyers canadiens consacrent de 35 % à 40 % de leurs dépenses en énergie au chauffage et à la climatisation, de 30 % à 35 % à l’éclairage, à la cuisinière et autres électroménagers, de 15 % à 20 % au chauffage de l’eau et de 8 % à 12 % à la réfrigération. Ces pourcentages peuvent varier selon votre situation géographique, votre mode de vie et le nombre de personnes qui vivent sous votre toit.

Comprendre vos factures d’énergie

Avant de faire l’analyse de votre consommation d’énergie, vous aurez intérêt à bien comprendre comment on mesure les différentes sources d’énergie et comment leurs coûts vous sont facturés.

 

Des gestes utiles

Dépensez peu. Économisez beaucoup.

Nombre des suggestions qui suivent préconisent des achats variés qui vous permettront de recouvrer vos investissements dans des délais minimes. Par exemple, vous recouvrerez le coût d’une couverture de chauffe-eau en moins de un an. Cette couverture continuera de vous économiser de l’argent au cours des cinq à dix prochaines années. La Société canadienne d’hypothèques et de logement estime que les améliorations suivantes réduiront vos frais d’énergie : améliorations à l’isolation et contrôle des infiltrations d’air frais (37 %); remplacement des portes et fenêtres (13 %); isolation des murs extérieurs (9 %); améliorations au système de chauffage (41 %).

Les deux principaux systèmes : chauffage/climatisation et chauffe-eau

Les systèmes de chauffage/climatisation et le chauffe-eau sont responsables de plus de la moitié des coûts d’énergie des foyers canadiens. Voici donc des mesures à prendre pour en améliorer l’efficacité.

Chauffage et climatisation

Nous consacrons environ 40 % de notre budget en énergie au chauffage et à la climatisation de nos maisons, le chauffage représentant la part du lion de ces dépenses. Au fil des ans, les nouvelles normes de construction rendent les maisons plus faciles et moins coûteuses à chauffer. Des isolants plus épais, des portes et fenêtres plus étanches à l’air et des systèmes de chauffage de plus en plus efficaces contribuent à réduire notre consommation d’énergie et augmentent notre confort.

  • Réduisez la température dans les pièces non occupées en hiver. On estime qu’une température de 16 °C est suffisante.
  • Installez des thermostats électroniques programmables qui régleront votre système de chauffage automatiquement. Certains modèles vous permettent de régler la température pour des périodes pouvant atteindre 30 jours.
  • Faites inspecter votre système de chauffage périodiquement et exigez un test d’efficacité au besoin. Les résultats devraient dépasser 80 %.
  • Utilisez une chaufferette portative pour réchauffer la pièce que vous occupez.
  • Nettoyez ou remplacez les filtres des systèmes à air forcé tous les mois durant les périodes de pointe.
  • Portez un chandail plutôt que d’augmenter la température si vous trouvez une pièce froide.
  • L’été, fermez les stores et les fenêtres durant les heures de clarté pour garder l’air frais à l’intérieur et l’air chaud à l’extérieur. L’hiver, faites la même chose en soirée pour garder l’air froid dehors.
  • L’automne, installez des contre-fenêtres intérieures ou extérieures.
  • L’automne, inspectez et, au besoin, remplacez les coupe-froid usés ou endommagés autour des portes et fenêtres. Le temps assèche et désintègre les coupe-froid les rendant inefficaces.
  • Installez des feuilles de plastique thermorétractables sur vos fenêtres pour prévenir les infiltrations d’air froid. Elles coûtent très peu et sont faciles à installer.
  • Installez un ventilateur de plafond qui utilise très peu d’électricité pour rafraîchir une pièce l’été et la réchauffer l’hiver en inversant le mouvement des pales.L’eau

    L’eau : comment la chauffer et l’utiliser

    Environ 15 % de la facture moyenne d’énergie couvre les frais de chauffage de l’eau pour la cuisine, la salle de bain, la buanderie et la piscine (pour ceux qui en ont une). Il y a deux façons d’économiser dans ces domaines : utiliser moins d’eau chaude ou chauffer l’eau de façon plus efficace.

    • Remplacez les robinets qui dégouttent. Un robinet qui coule à raison d’une goutte la seconde gaspille 9 000 litres d’eau par année.
  • Remplacez les chauffe-eau qui vieillissent ou qui sont inefficaces. Au fil des ans, les chauffe-eau se sont améliorés. Si le vôtre est vieux, vous avez intérêt à le remplacer et, ainsi, économiser.
  • Installez une couverture de chauffe-eau. Elle vous repaiera en peu de temps, parfois en moins de un an. Notez que tous les chauffe-eau ne s’adaptent pas à ces couvertures. Consultez le manuel de l’utilisateur.
  • Enrobez les conduits d’eau chaude de tubes isolants en mousse ou de ruban isolant afin de prévenir les pertes de chaleur. Quand l’eau chaude circule dans des tuyaux de cuivre non isolés, elle perd beaucoup de sa chaleur.
  • Réglez la température du chauffe-eau entre 50 °C et 54 °C.
  • Vous partez en voyage ? Éteignez le chauffe-eau avant de partir. Il ne sert à rien de chauffer de l’eau durant votre absence.
  • Réduisez votre consommation d’eau chaude en utilisant un aérateur de robinet.

    Le tour de la maison

    La salle de bain

    • Réduisez de 60 % la consommation d’eau en utilisant une pomme de douche à rendement élevé très simple à installer.
  • Prenez une douche plutôt qu’un bain. Vous n’utiliserez que la moitié de l’eau.
  • Fermez la douche pendant que vous vous savonnez.
  • Installez un coupe-volume dans le réservoir de chasse d’eau de la toilette. Ainsi, vous économiserez jusqu’à 5 litres d’eau par vidange. Nous ne vous recommandons pas de placer des briques dans le réservoir. Un sac de plastique
    rempli d’eau et scellé fera aussi l’affaire pourvu qu’il ne gêne pas le mécanisme de vidange de l’eau.
  • Assurez-vous que le mécanisme de la toilette est en bon état et réparez les fuites. Une toilette qui coule peut gaspiller jusqu’à 200 000 litres d’eau par année.
  • Pensez à remplacer votre toilette par un modèle à consommation réduite qui utilise moins de 6 litres par vidange.
  • Prenez l’habitude de fermer le robinet quand vous vous brossez les dents ou que vous vous rasez.La cuisine
    • Assurez-vous que le lave-vaisselle est plein avant de le mettre en marche et choisissez le cycle approprié à la tâche. Optez pour le cycle « Séchage à l’air ». La nouvelle génération de lave-vaisselle utilise moins de la moitié de l’eau chaude qu’utilisaient les anciens modèles.
  • Ne rincez pas la vaisselle avant de la placer dans le lave-vaisselle. Les nouveaux modèles ne requièrent pas cette précaution.
  • Époussetez les serpentins du réfrigérateur régulièrement et inspectez le joint d’étanchéité de la porte pour vous assurer qu’il est bel et bien étanche. Dégivrez le congélateur quand vous y observez du givre. L’accumulation de givre réduit considérablement l’efficacité du congélateur.
  • Réglez la température entre 1,7 et 3,3 °C (35 et 38 °F) afin d’assurer l’efficacité maximum du réfrigérateur et la salubrité des aliments. La température du congélateur devrait être réglée à -18 °C (0 °F).
  • Assurez-vous que les joints d’étanchéité du congélateur sont bel et bien étanches, nettoyez les serpentins et dégivrez au moins une fois l’an.
  • Vérifiez le joint d’étanchéité de la porte du four et assurez-vous qu’il est libre de tout débris et bel et bien étanche. Si vous remarquez une fuite de chaleur, remplacez le joint d’étanchéité. Ouvrir le four fréquemment durant la cuisson entraînera des pertes de chaleur et pourrait même ruiner votre soufflé !
  • Assurez-vous d’assortir les casseroles aux brûleurs de la cuisinière selon leurs dimensions respectives.
  • Réparez les fonds de casserole tordus de façon à ce que les casseroles reposent fermement sur les brûleurs.
  • Faites bouillir l’eau dans une bouilloire électrique. les bouilloires électriques sont plus efficaces que les brûleurs de cuisinière.
  • Cuisinez les petites quantités d’aliments dans des fours grille-pain ou dans des fours à micro-ondes qui utilisent moins d’énergie qu’un four de cuisinière.La buanderie
    • Lavez les vêtements à l’eau froide; elle risque moins d’endommager la plupart des tissus. Respectez les recommandations des fabricants en matière de cycles de lavage.
  • Chargez la laveuse à sa limite. Elle fonctionnera mieux bien chargée.
  • Séchez vos vêtements sur une corde à linge extérieure quand le temps le permet. L’hiver, l’air est généralement moins humide. Si vous n’avez pas de problème d’humidité dans la maison, profitez de la nuit pour sécher vos vêtements sur un étendoir. Dans certains cas, l’humidité qui sera absorbée dans l’air ambiant contribuera au confort de la maison.
  • Nettoyez le filtre à charpie de la sécheuse régulièrement. Un filtre encrassé diminuera l’efficacité de la sécheuse et pourrait même poser un risque d’incendie.
  • Pensez à remplacer une vieille laveuse par un modèle à chargement frontal qui consomme moins d’eau.
  • Pensez à remplacer une vieille sécheuse par un modèle qui s’arrête automatiquement grâce à un dispositif qui mesure le degré d’humidité.Au bureau
    • Éteignez le moniteur de l’ordinateur quand vous ne vous en servez pas. Il consomme 60 % de l’électricité nécessaire au fonctionnement de l’ensemble de votre système informatique.
  • Éteignez les vielles imprimantes au laser qui consomment énormément d’électricité.
  • N’éclairez que votre aire de travail et non la pièce entière.Dans la maison
    • Éteignez les lumières quand vous quittez une pièce. L’été, elles réchauffent les pièces pour rien. Procurez-vous des ampoules fluorescentes à basse consommation. Même si elles sont plus dispendieuses à l’achat, vous économiserez jusqu’à 60 % de la consommation comparativement aux ampoules incandescentes traditionnelles. De plus, elles dureront beaucoup plus longtemps.
  • Ne branchez pas une série de lumières à un seul interrupteur. Répartissez la charge sur plusieurs interrupteurs.
  • Installez des gradateurs sur vos interrupteurs. Ils vous aideront à contrôler l’éclairage de la pièce et vous économiseront de l’électricité.
  • Installez des dispositifs tels que des minuteries qui éteindront les lumières après un certain temps ou des détecteurs de mouvement qui allumeront vos lumières automatiquement et les éteindront quand vous quitterez la pièce.
  • Scellez tout espace ouvert sur les murs et entre la maison et les fondations. L’humidité froide provenant de l’extérieur ne va pas seulement vous priver de chaleur mais, si elle pénètre l’isolant, elle en réduira l’efficacité et pourrait même entraîner la formation de champignons nocifs.
  • Choisissez des piles rechargeables plutôt que des piles ordinaires. Vous pourrez les recharger jusqu’à 50 fois et, à long terme, elles vous coûteront moins cher.
  • Fermez les clapets d’air pour éviter les pertes d’air chaud quand vous n’utilisez pas les cheminées et les poêles.
  • Au moment de remplacer vos fenêtres, choisissez des modèles isolés à rendement énergétique.À l’extérieur
    • Pensez à un chauffe-eau solaire : efficace, relativement peu coûteux à l’achat et à l’usage. Un nombre croissant de piscines sont munies de pompes thermiques qui contrôlent la température de l’eau. En plus du coût de la pompe et de son installation, il faut prévoir jusqu’à 400 $ ou plus par saison pour l’électricité, le gaz ou l’huile dont vous aurez besoin pour alimenter la pompe. La nuit, gardez la piscine chaude en utilisant une toile solaire.
  • Installez une citerne pluviale pour récupérer l’eau qui s’écoule du toit et utilisez-la pour arroser vos pelouses et jardins. Certains filtrent cette eau au moyen d’un tamis en métal (il semble qu’un bas de nylon attaché au tuyau de descente fonctionne tout aussi bien) et l’utilise pour remplacer l’eau de piscine qui s’évapore.
  • Arrosez plantes et pelouses tôt le matin et réduisez l’évaporation d’environ 50 %.
  • Utilisez un seau rempli d’eau savonneuse pour laver la voiture. N’utilisez le tuyau d’arrosage que pour mouiller chaque section avant de la laver et pour la rincer après l’avoir lavée. Ainsi, vous ne gaspillerez pas d’eau.
  • Plantez des arbres et arbustes à feuilles caduques pour créer de l’ombre l’été et des conifères, sur le versant nord, pour protéger la maison contre les vents froids d’hiver.
  • Installez une lumière munie d’un détecteur de mouvement à l’extérieur de la maison. Ainsi, la lumière ne s’allumera qu’au besoin et s’éteindra automatiquement après quelques minutes. Cette mesure préviendra la pollution générée par la lumière.
  • Utilisez l’éclairage solaire quand la situation le permet.
  • Utilisez des outils et équipement extérieurs rechargeables si possible plutôt que des modèles alimentés à l’essence.
  • Utilisez une tondeuse à pelouse manuelle si vous n’avez qu’une petite surface à tondre. Elle sera plus facile à ranger l’hiver et durera plus longtemps que les modèles à essence ou électriques.

    Créer votre propre programme

    Voici un exercice qui vous surprendra ! Sortez vos factures d’énergie des 12 derniers mois. Additionnez-les et multipliez le total par 10 %. Quel est ce total ? Que diriez-vous d’économiser ce montant au cours des ans ? Pourquoi ne pas allez plus loin dans votre démarche et réinvestir ces sommes dans des mesures concrètes d’économie. Imaginez où vous en seriez en trois ou cinq ans, par exemple. Fixez-vous des objectifs auxquels toute la famille peut aspirer et allez-y ! Vous pourriez même excéder ces objectifs ! Quoiqu’il en soit, vos enfants retiendront certainement les leçons que vous aurez partagées en famille. Bonne chance !

    Importantes sources d’information

    Il existe de nombreuses sources d’information pour vous aider à évaluer vos dépenses en énergie, mesurer l’efficacité relative de vos différents appareils, obtenir des conseils pratiques et des solutions conçues pour réduire votre consommation d’énergie. N’hésitez pas à vous informer auprès de ces organismes. Plusieurs provinces offrent des programmes visant à promouvoir l’efficacité énergétique et offrent même des incitatifs financiers pour aider les citoyens à réduire leur consommation d’énergie. Informez-vous ! Ça vaut le coup.

    • La Société canadienne d’hypothèques et de logement
    • Ressources naturelles Canada
    • Environnement Canada
    • Hydro Québec
    • Eneract (Energy Action Council of Ontario)
    • Saskatchewan Office of Energy Conservation
    • BC Hydro
    • U.S. Department of Energy
    • Le ministère de l’énergie de l’Ontario

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *