Installer un poteau de corde à linge

Aucun détergent à lessive ni assouplissant en feuille n’a un parfum qui équivaut celui des vêtements séchés à l’extérieur. Et ce n’est pas le seul avantage d’une corde à linge : les économies d’énergie réalisées se répercutent sur votre portefeuille! Deux bonnes raisons de se retrousser les manches, et d’installer un poteau pour y suspendre une corde à linge!poteau de corde à linge

Déterminer l’emplacement

Commencez par déterminer l’emplacement des deux poulies de la corde à linge. L’une d’elles sera installée à quelque distance de la maison, par exemple sur un poteau ou un cabanon, tandis que l’autre poulie peut être fixée sur la maison elle-même, ou sur une pièce de 2 po × 6 po fixée à la maison, ou encore sur un poteau de galerie ou de patio.

L’emplacement idéal de la corde est un endroit dégagé, bénéficiant d’un maximum d’ensoleillement, et où le vent circule. Il est préférable d’éviter le passage d’une corde à linge sous les branches d’un arbre ou sous des fils électriques, si vous voulez éviter que les oiseaux ne souillent votre lessive. De même, évitez le passage de la corde au-dessus d’arbres, buissons ou autre obstacles sur lesquels la lessive pourrait se salir ou s’abîmer.

Il arrive souvent que l’on puisse installer une corde à linge sur un poteau d’utilité publique ou autre, situé entre deux terrains (mitoyen) ce qui évite l’installation d’un nouveau poteau. Si ce poteau est installé sur le terrain d’un voisin, demandez-lui la permission, même si le poteau ne lui appartient pas, car une partie de votre corde passera au-dessus de son terrain, nécessitant une autorisation de passage. Ne serais-ce que par simple politesse…

De plus, il est préférable que vous vous informiez auprès de votre municipalité, afin de savoir s’il existe des restrictions ou réglementations quant à l’installation de poteaux ou de cordes à linge.

Les compagnies à qui appartiennent les poteaux d’utilité publique, quant à elles, ne s’opposent généralement pas à l’installation de corde à linge, mais leurs employés pourront cependant la décrocher de son emplacement s’ils doivent travailler dans le poteau et que la corde nuit à leur passage. La réinstallation de la corde est alors de votre responsabilité.

Nous ne saurions assez vous recommander la plus grande des prudences si vous installez une corde à linge sur un poteau servant au transport de l’électricité : vous pourriez risquer des blessures graves et même la mort si votre échelle, un outil, votre tête ou toute autre partie de votre corps touchait aux fils électriques. En cas de doute, ne procédez pas aux travaux ou installez votre corde à linge à un autre endroit.

Choisir l’équipement

Sur le marché vous trouverez, pour environ 25 $ à 40 $, des ensembles comprenant tout le nécessaire à l’installation : deux poulies, le tendeur de corde (genre de clé permettant de tendre la corde), les crochets pour accrocher les poulies et évidemment la corde à linge (fil d’acier recouvert de plastique ou autre matière) offerte en diverses longueurs, généralement de 30,5 m (100 pi) à 61 m (200 pi).

À l’aide d’un ruban à mesurer, mesurez la distance entre les deux emplacements prévus pour les poulies. Choisissez ensuite un ensemble de corde à linge qui comporte une longueur de corde comptant plus du double de la distance mesurée. Si, par exemple, cette distance est de 15 m (50 pi), il vous faudra plus de 30 m (100 pi) de corde.

Choisir le type de poteau

Un poteau de corde à linge doit être solide et fermement planté, car la corde exercera continuellement une pression sur celui-ci, en particulier lorsque vous y suspendrez votre lessive humide.

Si vous désirez un poteau en bois, choisissez une pièce de bois traité de 6 po × 6 po. Ce type de madrier peut être acheté en longueurs de 4,87 m (16 pi) pour environ 45 $*. Il faut cependant savoir que même s’il est en bois traité, il finira par pourrir après un certain nombre d’années. Mais sa durée de vie est suffisante pour en justifier l’achat.

Autre alternative : le poteau en acier galvanisé, antirouille, de 8,89 cm, (3 ½ po) ou 10 cm (4 po) de diamètre, que vous vous procurerez pour plus ou moins 140 $* auprès des fabricants de clôture. Ces derniers offrent souvent le transport et l’installation pour un supplément d’une centaine de dollars ou plus.

*Ne comprend pas les frais de livraison, qui varient d’un marchand à l’autre.

Installer le poteau

Voici comment faire si vous désirez installer le poteau vous-même. Notez que vous devez effectuer ce travail lorsque le sol est complètement dégelé.

Étape 1 :

À l’aide d’une tarière à moteur, faites un trou d’une profondeur de 1,2 m (4 pi) dans le sol. Cette profondeur diminuera – ou même éliminera – les effets du gel. Mentionnez cette profondeur lorsque vous louerez la tarière : les entreprises de location d’outillage disposent de rallonges qui vous permettront de creuser à la profondeur désirée.

Diamètre de la tarière : si vous faites un trou pour un poteau en bois de 6 po × 6 po, choisissez une tarière qui fera un trou de 25 cm (10 po) de diamètre. Si le trou est destiné à recevoir un poteau en métal de 8,89 cm (3 ½ po) ou 10 cm (4 po) de diamètre, choisissez une tarière de 20 cm (8 po) de diamètre.

Note : Certaines tarières requièrent deux personnes pour les manipuler. Ne pas creuser à la pelle : cela ne donne pas un trou adéquat.

Étape 2 :

Insérez le poteau au centre du trou, mettez-le au niveau vertical et maintenez-le dans cette position à l’aide de quatre supports (pièces de 2 po × 4 po de 8 pi de longueur) cloués au poteau de bois.

Dans le cas d’un poteau en métal, vous devrez fabriquer un cadre de bois entourant le poteau. Vous pourrez alors clouer les supports à ce cadre.

Fabriquez le cadre quand le poteau est encore au sol.

Les extrémités inférieures des supports doivent être immobilisées au sol à l’aide de piquets.

Attention : le poteau est encombrant et relativement lourd; demandez de l’aide pour le manipuler. Et surtout, faites attention aux vitres ainsi qu’aux fils électriques : une erreur d’inattention est facilement arrivée…

Étape 3 :

Préparez le béton et remplissez-en le trou. Ne nivelez pas le béton : au contraire, avec une truelle, façonnez-le en un monticule dont la pente s’éloigne du poteau, afin d’assurer l’égouttement de l’eau. Cela est particulièrement important pour les poteaux de bois, afin de retarder la pourriture.

Ceux qui ont déjà eu à couler du béton dans des trous creusés dans le sol, comme par exemple pour asseoir les piliers d’un patio, se demanderont s’ils doivent mettre des sonotubes (tubes en carton épais, servant de formes pour couler le béton). Cette question est justifiée, mais la réponse est : non, n’utilisez pas de sonotubes, car ces derniers ont une surface lisse, qui peut inciter le poteau à ressortir sous l’effet combiné du gel et de la pression exercée par la corde.

Étape 4 :

Laissez sécher 24 heures avant de retirer les supports.

Attendez une semaine avant d’installer la corde.

Installer les poulies

On peut visser l’un des crochets directement sur la maison, ou sur une pièce de bois de 2 po × 6 po vissée à la maison ou encore sur un poteau de galerie / patio.

Sur les revêtements en brique ou en pierre, on peut visser n’importe où : il suffit de percer un trou dans le béton, entre les briques, avec une perceuse à percussion et un foret à béton, puis d’y glisser un boulon d’ancrage (cylindre métallique dont le diamètre s’étend lorsqu’on y insère une vis) et visser le crochet dans ce dernier.

Pour les maisons au revêtement plus fragi
le, tel le vinyle, on doit évidemment visser dans la structure qui se trouve derrière ce revêtement. Il faut donc savoir où se trouve cette structure. Sachez que le contour des portes et des fenêtres comporte toujours un cadre, derrière le revêtement. En effet, les portes et fenêtres ne flottent pas dans le vide : elles sont fixées à quelque chose de solide! Vous pouvez donc visser sans crainte jusqu’à 5 cm (2 po) autour d’une porte ou d’une fenêtre (mais pas dans le premier 1/2 po entre le contour de la fenêtre et le cadre derrière le revêtement). Scellez le point d’entrée du crochet dans le revêtement avec du silicone.

Autre solution, si vous ne pouvez visser autour d’une porte ou d’une fenêtre : vissez une pièce de bois de 2 po × 6 po sur du « solide », par exemple la tête et l’entremise du mur, puis vissez-y le crochet.

Vissez le deuxième crochet au poteau en bois ou, si vous utilisez un poteau en métal, procurez-vous un boulon en U (U-bolt) de dimensions adéquates, auquel vous fixerez un crochet en S.

Accrochez les deux poulies, passez-y la corde, et joignez les extrémités de cette dernière dans le tendeur. Tournez-en la clé pour tendre la corde puis coupez l’excédent. Attention : avant de trop serrer le tendeur, vérifiez que la corde n’est pas sortie de l’une des poulies.

Voilà! Il ne vous reste plus qu’à profiter de l’odeur réconfortante des vêtements séchés à l’air libre, qui selon la saison, sentiront la « brise printanière », le « soleil estival », le « vent d’automne » ou la « neige des montagnes »!