Le calcaire, un vrai fléau

Le osmoseurscalcaire est devenu un véritable fléau que ce soit pour les appareils électroménagers comme la machine à laver, le lave vaisselle ou même pour les cheveux. C’est pourquoi il est important de traiter l’eau calcaire.
Heureusement, qu’il existe une solution pour lutter contre ce problème: le traitement de l’eau de boisson par osmose inverse pour obtenir une eau adoucie.

Qu’est ce que l’osmose inverse ?

C’est un filtrage uniquement mécanique, sans traitement chimique et sans consommation électrique, à travers une mince pellicule de polyamide, chimiquement inerte, dont la surface est garnie de pores microscopiques (des millions par cm²).

La membrane fait office de filtre extrêmement fin. Sur le plan technique, on parle d’ultrafiltration permettant d’éliminer un pourcentage élevé des quatre principaux types d’éléments :

–      Ions, matières organiques, particules,

–      Tous les micro-organismes, les métaux lourds comme le plomb, l’arsenic, le mercure, le cadmium, le manganèse, le chrome, le cuivre, le plomb, l’argent, etc.

–      Toutes les matières en suspension comme les sels dissous – chlorures, fluorures, nitrates, nitrites, sulfates, etc. -, les pesticides, les herbicides, les phénols, les fibres d’amiante, les algues, les bactéries, les virus,

–      Toutes les molécules organiques dont le poids moléculaire est supérieur à 300 sont arrêtées à 98 % par cette membrane.

Les osmoseurs

En outre, les osmoseurs sont équipés d’un système spécifique qui augmente fortement l’efficacité de la membrane : sa surface est magnétisée en permanence lors de sa fabrication. Elle attire toutes les molécules d’eau qui la traversent. Toutes les autres molécules, dépourvues des qualités magnétiques de l’eau, sont repoussées par la membrane magnétisée et s’écoulent dans l’eau résiduelle avec le concentré.

Afin que les substances indésirables ne s’accumulent pas devant la membrane, entravant ainsi le processus d’osmose ou obstruant la membrane, elles sont en permanence lessivées et évacuées dans l’eau résiduelle. Cet auto nettoyage est facilité par une couche d’eau pure qui se forme directement à la surface de la membrane grâce à la magnétisation de celle-ci. Les molécules et les particules repoussées restent en suspension sur cette surface de glissement, sans jamais entrer en contact avec la membrane.

En raison de cette finesse de filtration, le débit instantané est limité. La rapidité de filtration dépend de la pression, de la température de l’eau, de la surface de la membrane installée dans l’appareil (évaluée en volume de filtration : 100, 200 l/heure…). Par comparaison à d’autres traitements, cette épuration mécanique permet d’assurer une qualité constante de l’eau : le vieillissement de la membrane se traduira par une baisse de la quantité d’eau produite, mais non par une altération de sa qualité. L’eau osmosée se prête parfaitement à la cuisine.